Quels placements pour compléter votre retraite ?

Quels placements pour compléter votre retraite ?

Parce que les pensions des futurs retraités risquent fortement de baisser, il est essentiel de mettre de l’argent de côté pour disposer d’un complément de revenus. Si certains se tournent vers la pierre pour son côté rassurant, c’est sans compter les complications afférentes (loyers impayés, travaux, charges etc…) et sa fiscalité peu avantageuse. Alors où placer ses économies ? Faisons le point sur les meilleurs placements pour compléter votre retraite.

Le nouveau PER

Le nouveau plan d’épargne retraite, PER, lancé fin 2019 connaît un franc succès, pas seulement parce qu’il est voué à remplacer tous les autres dispositifs d’épargne retraite mais surtout grâce à ses performances fiscales. En effet, les sommes que vous y investissez peuvent être déduites de vos revenus imposables et donc vous permettre une vraie économie d’IR (impôt sur le revenu).  

Il faut aussi noter que le PER est d’autant plus intéressant que votre tranche d’imposition est élevée. Autrement dit, il sera un bon placement pour vous si vous êtes imposés au minimum dans une tranche marginale à 30%. Pour l’optimiser, investissez cette économie fiscale : à effort d’épargne égal, vous ferez ainsi fructifier une somme plus importante qu’avec n’importe quel autre placement et profiterez encore mieux de la capitalisation. 

Dernière vigilance : le PER est une tirelire presque incassable jusqu’à la retraite. Les cas de déblocages sont limités : accident de la vie (décès, invalidité) ou achat de la résidence principale.

L’assurance-vie

Placement préféré des Français, l’assurance-vie n’a pas dit son dernier mot car même si elle n’offre pas d’avantage fiscal à l’entrée, elle vous procure une imposition réduite à la sortie. Vous pouvez, de cette manière, sortir chaque année 4600 € (9200 € pour un couple marié) de gains de son contrat sans payer d’impôts. Les sommes retirées correspondant aux versements effectués, elles sont non imposables. C’est donc un bon placement pour compléter vos revenus sans alourdir votre fiscalité.

L’autre avantage de l’assurance-vie est sa souplesse puisque votre épargne n’est pas bloquée, et que vous avez beaucoup de choix dans les contrats les plus performants. Il vous sera ainsi possible de préférer la sécurité du fonds en euros ou une répartition de votre capital entre des fonds à risque faible et d’autres plus volatils, ou encore le dynamisme risqué si vous vous voulez tenter votre chance.

Le PEA

Le plan d’épargne en actions (PEA) n’est pas un produit purement dédié à l’épargne retraite mais mérite d’être cité pour ses avantages fiscaux. Il vous permet en effet, après seulement 5 ans, de retirer vos gains sans impôts autres que les prélèvements sociaux. Vous pourrez ainsi compléter ponctuellement votre retraite sans limite de montant au-delà du plafond des versements de 150 000 €. Votre épargne n’est pas bloquée et peut être retirée à tout moment ou versée sous forme de rente viagère, vous exonérant ainsi de tout impôt autre que les prélèvements sociaux. 

Attention tout de même : le PEA est un produit dynamique et ne peut abriter que des actions ou des fonds investis en actions européennes. Autrement dit, ce n’est pas le placement de la sécurité.  

La SCPI

Les parts de sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), dites «de rendement » consistent en investissements de bureaux, locaux commerciaux ou professionnels. Vous recevez ainsi un dividende régulier correspondant aux loyers encaissés auprès des locataires. Ce dividende s’élève autour de 4,18 %, (moyenne de 2020). C’est donc un placement rentable pour votre épargne en vue de la retraite et ce, malgré la fiscalité des revenus fonciers. 

Attention, si vous les achetez avant d’être à la retraite, vous percevrez immédiatement des revenus imposables dont vous n’aurez pas besoin. Il est donc préférable :

  • Soit de les loger dans un contrat d’assurance-vie puisque les dividendes seront réinvestis au fur et à mesure, et qu’ainsi vous bénéficierez de la fiscalité de l’assurance-vie quand vous retirerez votre épargne.  
  • Soit d’acheter de parts de SCPI démembrées, dans lesquelles on a séparé la nue-propriété de l’usufruit car en vous privant de l’usufruit pendant 10 à 15 ans, vous pourrez acheter les parts en dessous de leur prix de vente ordinaire et vous n’alourdirez pas vos revenus imposables. Calculez donc bien la durée de démembrement afin qu’elle coïncide avec votre âge de départ en retraite.

Les solutions d’entreprise

Votre entreprise peut vous proposer des solutions pour la retraite, dans le cadre de l’épargne salariale. Le Perco (plan d’épargne retraite collective) et le nouveau PER collectif vous permettent d’investir vos primes de participation et d’intéressement et de bénéficier de l’abondement de votre employeur qui peut majorer la somme investie. Vous pouvez aussi réaliser des versements volontaires, déductibles comme ceux investis dans un PER individuel.

Il vous est également possible de transférer votre argent dans un nouveau PER au bout de 3 ans. Enfin, ces PER d’entreprises, négociés collectivement, supportent en général moins de frais que les PER individuels.

Optimiser la fiscalité à la sortie

Attention à toutes les promesses d’économie d’impôt : pour être gagnant sur le plan fiscal, il faut toujours respecter un timing et des conditions bien précises. Dans le cas du PER, il faut que vos revenus chutent à la retraite (y compris ceux tirés du PER) pour bénéficier d’une baisse du taux marginal d’imposition et profiter de l’effet de ce produit



Si après tous ces conseils, vous préférez encore investir dans la pierre, rappelez-vous que votre taxation se fera à hauteur de votre tranche marginale d’imposition et que vous serez également soumis aux prélèvements sociaux. Pour les plus gros contribuables, la facture s’élèvera donc à plus de 60%... Optez donc plutôt pour un achat à crédit, même si vous n’en avez pas besoin car vous pourrez déduire les intérêts du prêt de vos revenus imposables. Et n’oubliez pas qu’il vaut mieux ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier ni faire reposer vos revenus complémentaires de retraite sur une unique formule. Pour pouvoir parer à toutes les éventualités votre complément de retraite doit reposer sur plusieurs piliers !