Nouveau dispositif de prise en charge des consultations de psychologues en 2021

Nouveau dispositif de prise en charge des consultations de psychologues en 2021

Lundi 29 mars dernier, les complémentaires santé ont décidé de la création d’un nouveau dispositif de prise en charge des consultations de psychologues. Pourquoi ? de quoi s’agit-il ? Voyons ensemble ce que ce nouveau dispositif veut changer.

 

Les conséquences de la crise sanitaire sur la santé mentale des Français

La pandémie de Coronavirus et toutes ses conséquences : confinement, fermeture des écoles, chômage partiel, télétravail, prise en charge des proches malades, rupture des liens sociaux etc… ont véritablement eu un impact néfaste sur la santé mentale des Français. Et si les symptômes ont tardé à être reconnus, aujourd’hui le bilan est lourd. 

Il y a donc urgence et les chiffres le confirment : 

  • 61% des 18-25 ans estiment que la crise sanitaire aura des conséquences négatives sur leur santé mentale 
  • 32% des jeunes se dit personnellement sensible à au moins un de ces troubles : dépression, anorexie, troubles obsessionnels compulsifs, phobies, troubles anxieux etc…

 

4 séances remboursées sur « orientation médicale »

A situation exceptionnelle, remboursement exceptionnel, c’est en tout cas ce qu’ont défendu les complémentaires santé en réunion de ministres sur la santé mentale des Français. Et les 3 fédérations ont ainsi décidé de généraliser le remboursement dès le 1er euro des psychologues libéraux « sur orientation médicale ». 

Il s’agit pour les mutuelles et les assureurs de rembourser un minimum de 4 séances par an dans la limite de 60 euros par séance. Les instituts de prévoyance, spécialisées dans les contrats d'entreprises, affirment, eux aussi renforcer leur dispositif de prise en charge des consultations de psychologues.

Il est question que ce dispositif entre en vigueur après échange avec les syndicats de médecins et de psychologues car ces derniers ne sont pas encore pris en charge par la Sécurité sociale. Pourtant, l'Assurance maladie teste depuis 2 ans un remboursement, sur prescription du médecin traitant, dans 4 départements (Bouches-du-Rhône, Haute-Garonne, Landes, Morbihan). Interrogée à ce sujet, la Cour des comptes avait d’ailleurs déjà, dans un rapport de février, recommandé de le généraliser dès que possible…