Mieux gérer son PER

Mieux gérer son PER

Pour un pilotage automatique de votre Plan Épargne Retraite, la gestion par horizon s’applique par défaut. Mais d’autres modes de gestion de votre PER existent. Lesquels ? Comment choisir ? Voici tous les éléments pour mieux gérer votre PER.
 

La gestion par horizon

Il s’agit de préciser à votre assureur ou à votre gestionnaire le moment, c’est-à-dire l’âge auquel vous avez décidé de prendre votre retraite. Votre épargne est alors investie dans des supports financiers adaptés à votre besoin et votre timing, selon les grands principes théoriques de la gestion de portefeuille. 

C’est un mode de gestion très confortable pour vous puisque vous n’avez plus aucun souci de gestion et vous laissez guider par votre assureur.  C’est aussi le mode par défaut de gestion du PER pour les souscripteurs qui ne veulent pas prendre la main sur la conduite de leur épargne. 

Si vous êtes jeune, votre l’horizon de placement est très long donc votre assureur choisira d’investir votre épargne en majorité sur des supports en actions, rentables sur le long terme mais risqués à court terme. Avec le temps, votre assureur réduira le niveau de risque en arbitrant régulièrement une partie des capitaux vers des supports de moins en moins risqués pour qu’une fois à la retraite, l’essentiel de vos capitaux soient à l’abri des turpitudes des marchés. Vous n’aurez ainsi pas de mauvaises surprises pour compléter votre pension. 

Si vous avez déjà avancé dans votre carrière et souscrivez à 55 ans, votre épargne sera principalement investie en sécurité dans le fonds en euros garanti, et une partie seulement sera placée sur des marchés financiers plus dynamiques, mais volatils.

La gestion par défaut permet à votre épargne d’être investie de manière équilibrée pour que le niveau de risque vous évite toute perte sur une durée de 5 à 6 ans. 

La gestion par horizon a donc plusieurs qualités :

  • Elle est adaptée à tous les âges

  • Elle s’ajuste continuellement à votre profil de risque

  • Elle est d’une grande simplicité pour vous 

  • Elle est efficace sur le plan des performances


 

La gestion pilotée

Vous pouvez choisir d’autres options, plus prudentes ou plus dynamiques, en renonçant à l'option par défaut. Contrairement au modèle du Perp où une grille légale de désensibilisation s'imposait, la construction des gestions par horizon dans le PER est laissée à l'appréciation des promoteurs. On peut ainsi constater des différences sensibles d'un plan à un autre, avec des appellations similaires, que l’on ne peut comparer faute d'historique. 

Car la gestion par horizon a ses limites : elle entraîne la sécurisation totale de l’épargne lors du départ en retraite alors qu’une partie de celle-ci va encore rester investie pendant longtemps.  Il faut donc se méfier de l’excès de prudence : si vous optez pour des retraits partiels et réguliers de votre capital, vous risquez de voir votre épargne faire du surplace pendant plusieurs années, alors qu'elle pourrait encore supporter, au moins en partie, une certaine prise de risque. 

Il peut donc être intéressant de choisir la forme de gestion pilotée dite à risque constant, les profils « équilibres » ou « dynamiques », ne procédant pas à cette désensibilisation. 

Dans ce cas, c’est vous qui serez à la manœuvre pour réduire ou augmenter le niveau de risque quand vous le jugerez nécessaire, en passant d'une gestion dynamique à une gestion équilibrée, puis à une gestion prudente. 

La gestion libre

Si vous voulez gérer vous-même les mouvements de votre épargne, vous pouvez aussi opter pour la gestion libre. Vérifiez quand même que votre PER ait cette option lorsque vous y souscrirez et soyez surs de vos choix de trajectoire !