Le cyber-risque est devenu un incontournable de votre stratégie d’entreprise

Le cyber-risque est devenu un incontournable de votre stratégie d’entreprise

En 2020, la cybercriminalité est reconnue comme un risque majeur, au même titre que les catastrophes naturelles et les effets du changement climatique. A raison, puisque les entreprises, des TPE aux grands groupes, ont souffert de piratages, de braquages digitaux et de violations des données.

Ces entreprises ont très souvent subi des pertes financières, que ce soit en raison d’un vol, d’une interruption forcée de leur activité, d’une atteinte à leur réputation, du paiement de pénalités aux clients, ou de condamnations légales. Autant de domaines dans lesquels l’assurance apporte une réponse.

Du fait de l’impact potentiel sur la réputation et le cœur d’activité de l’entreprise, le risque cyber est devenu un risque stratégique majeur, qui doit être piloté au niveau de la direction des entreprises. Pour prévenir ces risques, le dirigeant doit investir dans des dispositifs de cybersécurité efficaces, organiser la formation de ses personnels et, pour finir, assurer l’imprévisible, comme on s’assure évidemment contre l’incendie malgré toute la prévention.

Le risque cyber, pour une entreprise, c’est la probabilité que se produise un événement, qui vient altérer, voler, divulguer ou détruire :

    ses systèmes d’information et réseaux : leur inaccessibilité aura-t-elle un impact sur l’activité ?

    - ses données à caractère personnel : quels préjudices pour les personnes concernées ?

L’interruption d’activité ou la divulgation (ou la perte) des données dont l’entreprise est responsable font partie, selon les études, des principales préoccupations des chefs d’entreprise.

La donnée ou le réseau ne sont pas des éléments matériels et sont donc exclus des contrats multirisques classiques. Il s’agit d’un véritable « trou dans la raquette », dont les entreprises, se sentant suffisamment protégées, n’appréhendent pas bien la portée.

La réactivité est l’une des clés pour répondre efficacement à une attaque, pour la circonscrire d’une part mais également dans les suites attendues (contrôles des autorités administratives, crises réputationnelles). Certes l’assureur est attendu pour mobiliser sa capacité indemnitaire, mais il doit aussi être organisé pour accompagner son assuré avec le concours d’une équipe pluridisciplinaire : société informatique spécialisée en cybercriminalité, avocats, consultants en gestion de crise, négociateur …

La majorité des assureurs disposent désormais d’une solution à proposer à leurs clients et les prix sont encore abordables. Ils ont presque tous compris le spectre du risque à couvrir et les services à apporter. Mais attention, il existe pourtant des différences notables dans les contrats qu’un non professionnel de l’assurance ne pourra identifier. L’expertise du courtier est alors indispensable pour proposer le contrat le plus complet, dans la mission qui est la sienne de vous proposer le meilleur rapport qualité-prix.