Attention au risque d’incendie à la maison !

Attention au risque d’incendie à la maison !

Largement sous-estimé, le risque d’incendie est pourtant bien réel et les chiffres sont formels : 1 incendie toutes les 2 minutes causant 300 000 accidents et 200 à 300 décès annuels. Il y a donc lieu de s’inquiéter de la prévention contre le risque d’incendie domestique et notamment en ces périodes de confinement où l’on n’a jamais autant été à la maison. Comment mieux se prémunir des incendies ? Que faut-il connaître de ce risque ? Voici toutes nos explications.

 

Seulement 17% des Français conscients de la menace

Les statistiques provoquent souvent l’étonnement car si 1 incendie est à déplorer toutes les 2 minutes en France, la grande majorité des Français n’est pas consciente du risque : on ne compterait ainsi que 17% d’entre eux véritablement sensibilisés à ce danger. En revanche, le pourcentage grimpe à plus de 50% chez les propriétaires de cheminées ou les anciennes victimes d’incendie. Pour compléter ce flou, l’incendie est pourtant la deuxième grande crainte domestique après le cambriolage

 

30% des accidents sont dus à la négligence

Parmi les causes des incendies domestiques, la négligence arrive en première position rassemblant un tiers des accidents. Les sinistres d’origine électrique sont les deuxièmes plus fréquents. 

Concernant les pièces de l’habitat, c’est dans la cuisine pour 72% des incendies que le feu démarre (les préparations que l’on oublie en cuisson), dans les chambres pour 14% et dans le salon pour 10%

Certains facteurs sont considérés comme aggravant le risque d’incendie : habiter en appartement, résider dans un logement ancien etc… Détenir une cheminée fait, par exemple, multiplier par 10 le risque d’incendie

Il y aurait aussi une saison et un moment amplifiant le risque d’incendie : ils sont beaucoup plus fréquents en hiver et 70% de plus la nuit.

 

Les réflexes à acquérir

Il faut bien rappeler certains gestes importants :

  • Ne laissez pas vos chargeurs/ appareils électriques branchés en permanence
  • Ne surchargez pas les prises électriques de branchements multiples
  • Éteignez complètement le feu de la cheminée avant de vous coucher
  • Ne quittez pas une pièce en laissant les bougies allumées
  • Utilisez des minuteurs pour la cuisson de vos aliments si vous devez quitter la cuisine

Lorsque l’incendie se déclare, les chiffres montrent que dans l’ensemble, les Français connaissent bien les réflexes à avoir : appeler le 18 (39%) et évacuer les lieux (14%). Seuls 7% essaieraient d’éteindre eux-mêmes le feu. 

Depuis 2015, la loi Morange impose de s’équiper d’un détecteur de fumée. En Grande-Bretagne, c’est obligatoire depuis les années 90 et les pouvoirs publics ont beaucoup fait pour la prise de conscience de leur importance à travers des campagnes de communication, le déplacement d’experts à domicile etc… Les Britanniques ont ainsi réussi à réduire le nombre de décès de 80% car un détecteur de fumée peut véritablement sauver des vies s’il est correctement installé et testé tous les 3 mois

Il faut peut-être regretter qu’en France l’absence de détecteur de fumée ne soit sanctionné ni par la loi ni par l’assureur…